Thursday, 13 November 2014

#babel14


La motivation, l’apprentissage et l’oublie

Aujourd’hui j’écris en Français. Je sais que vous attendez les photos et les projets mais voilà c’est #babel14

Enfin, je ne sais pas trop quoi écrire. Je n’ai rien recherché, je n’ai rien prévu, je n’ai rien cousu, je n’ai rien noté en avance. Pourtant vendredi dernier je n’arrivais pas à dormir. Je restais 2 heures dans le noir. J’aurais du me lever et écrire parce que j’avais une idée pour aujourd’hui : l’oublie.

J’apprends le Français depuis l’âge de 3 ans. Je l’apprends depuis que j’apprends l’Anglais. 

Mais sans la motivation de la famille, des profs et de la fac ; et dans mon monde professionnel strictement monolingue je trouve peu d’occasion pour parler et étudier. Enfin, à quoi ça sert ?

C’est une langue très près de mon cœur, et je dois chercher mes propres motivations. Pour le moment c’est pour la curiosité, c’est pour poser un défi, pour trouver un peu de solitude et silence dans cette métropole énorme. Peu importe les fautes. Il y a une fois je maîtrisais le passé simple, la littérature Vernienne et un vocabulaire incroyable. Et je perdais mon accent ! 

Il faut toujours une motivation pour apprendre quelque chose de nouveau. Il faut aussi une motivation pour ne rien oublier, afin de ne rien trouver difficile. Mais je l’oublie. 

Et ce n’est pas grave. On perd les compétences linguistiques, mais on ne perd jamais l’amour de l’apprentissage et des langues.

Il faut juste attendre pour le bon moment prochain

K

No comments:

Post a comment